Actualités de la Fédération

lun 30/10/2017

Offices de Tourisme de France lance une édition spéciale du MOOC Accueil France en partenariat avec Atout France et Tourism Academy. Cette édition spéciale est baptisée « Europe + Webinars ».

lun 30/10/2017

Offices de Tourisme de France était, les 17 et 18 octobre derniers, aux 13èmes Rencontres Nationales du Etourisme. De retour de Pau, nous vous livrons ci-dessous la synthèse des conférences auxquelles nous avons pu assister.

 

lun 30/10/2017

La commission prospective d’Offices de Tourisme de France a présenté lors du Congrès de Chambéry le nouveau site Internet dédié à son étude sur l’Office de Tourisme du futur : http://officedetourismedufutur.fr/ !

 

lun 30/10/2017

Christian Mourisard, président d'Offices de Tourisme de France était, le 10 octobre dernier, aux côtés de Marie-Reine Fischer, présidente de Destination Régions et de Stéphane Villain, président de Tourisme & Territoires - ex Rn2D pour un rendez-vous avec M.

lun 30/10/2017

Christian Mourisard, président d'Offices de Tourisme de France participait, le 10 octobre, au conseil de pilotage du tourisme. Celui-ci est présidé par M. Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

AUBERGE DE JEUNESSE : VERS UN NOUVEAU RÉGIME

mer 20/07/2016

 

Le projet de loi « égalité et citoyenneté », actuellement examiné par le Parlement, comporte un article relatif aux auberges de jeunesse visant à donner une définition légale.

Le but est de prévenir une utilisation abusive de l’appellation               « auberge de jeunesse » et de sécuriser leur champ d’action en leur conférant une dimension d’intérêt général.

 

UNE DÉFINITION LÉGALE ET UN AGRÉMENT

L’article 19 quater (toujours en cours d’examen au Parlement) définit l’auberge de jeunesse comme «  un établissement agréé au titre de sa mission d’intérêt général dans le domaine de l’éducation populaire et de la jeunesse, exploité par des personnes morales de droit public ou des organismes de droit privé bénéficiaires de l’agrément prévu à l’article 8 de la     loi n°2001 - 624 du 17 juillet 2001 portant diverses dispositions d’ordre social, éducatif et culturel, en vue d’accueillir principalement des jeunes pour une ou plusieurs nuitées, de faciliter leur mobilité dans des conditions qui assurent l’accessibilité de tous et de leur proposer des activités éducatives de découverte culturelle, des programmes d’éducation non formelle destinés à favoriser les échanges interculturels ainsi que la mixité sociale dans le respect des principes de liberté de conscience et de non-discrimination ».

Un agrément « éducation populaire et de jeunesse » de l’Etat sera donc nécessaire à tout établissement pour pouvoir s’appeler « auberge de jeunesse » dont les conditions seront fixées prochainement en Conseil d’Etat. 

Pour les organismes constitués avant la publication de la présente loi et qui utilisent dans leur dénomination les mots         « auberge de jeunesse », ces derniers doivent se conformer aux nouvelles dispositions dans les six mois suivant la publication du décret prévu.

Revenir au sommaire de la NewsOffices n°28

Mots-clefs: