Actualités de la Fédération

lun 18/06/2018

Depuis Avril, ce collaborateur atypique ​renseigne les touristes en français ou en anglais​ sur le très riche patrimoine local, ​les oriente​ pour se rendre facilement sur les sites culturels, leur délivre des précisions sur ​les événements​ et activités de la région, ​les amuse et les divertit ​

jeu 24/05/2018

LE CONSEIL D'ADMINISTRATION : 

 (élu lors de l'Assemblée Générale du 15 mai 2018) :

 

COLLÈGE OFFICES DE TOURISME DE COMMUNAUTÉS DE COMMUNES DE MOINS DE 50 000 HABITANTS
Représentants élus:

GUIDES-CONFÉRENCIERS : LA CARTE PROFESSIONNELLE REMISE EN QUESTION ?

mer 25/03/2015

Le projet de loi Macron, déposé en Conseil des Ministres, comporte un article visant à supprimer la carte professionnelle de guides-conférenciers. Une affaire à suivre…

 

Vers un simple régime déclaratif

Le projet de loi du Ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, sur la croissance et l’activité faisant l’objet de nombreuses polémiques du côté des professions règlementées (notaires, avocats…) a été présenté en Conseil des Ministres le mercredi 10 décembre.

Parmi les dispositions envisagées, l’une d’entre elles entend remplacer la carte professionnelle de guide-conférencier par un simple régime déclaratif pour exercer la profession de guidage.

Aucune mesure d’application concrète n’est pour l’heure déterminée : la disposition, si elle est votée par le Parlement en 2015, sera renvoyée à une ordonnance du Gouvernement.

L’examen du projet de loi débute le 22 janvier 2015 à l’Assemblée nationale.

 

La profession mobilisée contre le projet

Les principales fédérations et associations de guides-conférenciers sont mobilisées contre ce projet de suppression de la carte professionnelle.

Une lettre ouverte a été adressée aux ministres en charge de l'Economie, de la Culture, des Affaires étrangères et de l'Education nationale.

Dans cette lettre, les assocations de guides-conférenciers dénoncent :

  • la dévalorisation de l'image de notre pays et la mise en danger de notre patrimoine ;
  • la déqualification, la précarisation et la paupérisation des guides-conférenciers ;
  • a destruction massive d'emplois.

Des rassemblements sont prévus et une pétition en ligne a également été lancée.