Actualités de la Fédération

lun 30/10/2017

Offices de Tourisme de France lance une édition spéciale du MOOC Accueil France en partenariat avec Atout France et Tourism Academy. Cette édition spéciale est baptisée « Europe + Webinars ».

lun 30/10/2017

Offices de Tourisme de France était, les 17 et 18 octobre derniers, aux 13èmes Rencontres Nationales du Etourisme. De retour de Pau, nous vous livrons ci-dessous la synthèse des conférences auxquelles nous avons pu assister.

 

lun 30/10/2017

La commission prospective d’Offices de Tourisme de France a présenté lors du Congrès de Chambéry le nouveau site Internet dédié à son étude sur l’Office de Tourisme du futur : http://officedetourismedufutur.fr/ !

 

lun 30/10/2017

Christian Mourisard, président d'Offices de Tourisme de France était, le 10 octobre dernier, aux côtés de Marie-Reine Fischer, présidente de Destination Régions et de Stéphane Villain, président de Tourisme & Territoires - ex Rn2D pour un rendez-vous avec M.

lun 30/10/2017

Christian Mourisard, président d'Offices de Tourisme de France participait, le 10 octobre, au conseil de pilotage du tourisme. Celui-ci est présidé par M. Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

GUIDES-CONFÉRENCIERS : LA POLÉMIQUE EST CLOSE

lun 23/05/2016

Les volontés gouvernementales d’« ouvrir » la profession de guide-conférencier sont abandonnées.

La carte de « guide-conférencier » et ses modalités d’accès ne seront pas modifiées.

Le projet de loi « création », actuellement en cours d’examen au Parlement, va même plus loin en obligeant le recours à un titulaire de la carte de « guide-conférencier » pour les visites guidées dans les musées de France ou les monuments historiques… 

 
Le régime d’autorisation préalable est maintenu

Le Gouvernement a confirmé officiellement le maintien du régime d'autorisation préalable conduisant à la délivrance de la carte professionnelle de guide conférencier. Cette précision fait notamment suite à la forte mobilisation de la profession contre le projet d’ordonnance visant à supprimer la carte de guide-conférencier au profit d’une simple déclaration sur un fichier national. Rappelons que 10 000 guides-conférenciers sont à ce jour détenteurs de la carte unifiée, instituée en 2011.

Le Gouvernement a clôt le débat par le biais notamment d’une réponse écrite à un parlementaire :

« En 2014, l'annonce d'une ordonnance, substituant un simple régime de déclaration de qualifications sur un registre national au régime alors en vigueur, aurait eu pour conséquence de supprimer la procédure de délivrance de la carte professionnelle sur demande et après contrôle des qualifications. Ce projet de réforme avait suscité de nombreuses réactions, notamment de la part des associations de guides-conférenciers. Les inquiétudes de ces professionnels, qui participent activement aux enjeux de développement touristique et à l'attractivité culturelle du réseau patrimonial français ont été largement relayées. Depuis le retrait, début 2015, de la profession de guide-conférencier de ladite ordonnance, un groupe de travail « Métiers du guidage et de la médiation et charte des bonnes pratiques dans le secteur du tourisme culturel » piloté par mes services, en relation avec le ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique, a réuni de mai à décembre 2015, professionnels du guidage, responsables d'institutions patrimoniales et du réseau des Villes et Pays d'Art et d'Histoire, professionnels du tourisme (agences de voyage, offices de tourisme, autocaristes), directeurs de formations universitaires délivrant les diplômes qualifiant au métier de guide conférencier, créateurs de plates-formes numériques de commercialisation du guidage. Cette concertation a permis de recueillir un large consensus en faveur du maintien du régime d'autorisation préalable conduisant à la délivrance de la carte professionnelle de guide conférencier et à l'inscription de ce principe dans la loi ». Extrait de la réponse du 26 avril 2016 du Gouvernement à la Question N° 91716 Assemblée nationale.

 

La carte professionnelle est réaffirmée de surcroît dans la loi

Le projet de loi relatif à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine, actuellement en cours d’examen au Parlement, va même plus loin en disposant que les visites guidées dans les musées de France et les monuments historiques ouverts au public doivent être assurées obligatoirement par des personnes qualifiées, titulaires de la carte professionnelle de guide-conférencier :

« Art. L. 221-1 du Code du tourisme - Pour la conduite de visites guidées dans les musées de France et les monuments historiques, les personnes physiques ou morales réalisant, y compris à titre accessoire, les opérations mentionnées au I de l'article L. 211-1 ne peuvent utiliser que les services de personnes qualifiées titulaires de la carte professionnelle de guide-conférencier délivrée dans des conditions fixées par décret en Conseil d'État. ».

Mots-clefs: