Actualités de la Fédération

lun 30/10/2017

Offices de Tourisme de France lance une édition spéciale du MOOC Accueil France en partenariat avec Atout France et Tourism Academy. Cette édition spéciale est baptisée « Europe + Webinars ».

lun 30/10/2017

Offices de Tourisme de France était, les 17 et 18 octobre derniers, aux 13èmes Rencontres Nationales du Etourisme. De retour de Pau, nous vous livrons ci-dessous la synthèse des conférences auxquelles nous avons pu assister.

 

lun 30/10/2017

La commission prospective d’Offices de Tourisme de France a présenté lors du Congrès de Chambéry le nouveau site Internet dédié à son étude sur l’Office de Tourisme du futur : http://officedetourismedufutur.fr/ !

 

lun 30/10/2017

Christian Mourisard, président d'Offices de Tourisme de France était, le 10 octobre dernier, aux côtés de Marie-Reine Fischer, présidente de Destination Régions et de Stéphane Villain, président de Tourisme & Territoires - ex Rn2D pour un rendez-vous avec M.

lun 30/10/2017

Christian Mourisard, président d'Offices de Tourisme de France participait, le 10 octobre, au conseil de pilotage du tourisme. Celui-ci est présidé par M. Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

MAIS C’EST QUOI AU JUSTE UN B.I.T ?

lun 28/11/2016

La loi NOTRe a remis au goût du jour les B.I.T, les Bureaux d’Information Touristique, codifiés par la loi Novelli de 2009. Il ne peut y avoir de définition précise car il s’agit d’une simple désignation officielle d’une antenne, d’un bureau décentralisé, d’un lieu d’accueil émanant d’un Office de Tourisme d’un large territoire (de la « maison-mère » en quelque sorte). Le B.I.T n’a pas d’existence légale à part entière et donc pas non plus d’instances dirigeantes spécifiques. Le point sur la notion en quelques questions-réponses…

Quel fondement juridique ?

Le B.I.T se fonde sur l’article L133-3-1 du Code du tourisme : « L'office de tourisme peut implanter un ou plusieurs bureaux permanents ou non permanents chargés notamment de l'information touristique ». 
En l’occurrence, le B.I.T s’intègre dans un schéma d’accueil global à la suite d’une analyse des flux touristiques permettant de réfléchir à la pertinence de l’ouverture de plusieurs lieux d’accueil sur un large territoire. Les B.I.T ont notamment été pensés au fur et à mesure de la montée en puissance des intercommunalités et des regroupements d’Offices de Tourisme dans le but de maintenir une proximité et un maillage de l’accueil dans les territoires.

On compte fin 2015, plus de 1 100 B.I.T émanant d’Offices de Tourisme à travers toute la France, correspondant généralement, mais pas seulement (certains ont été créé ex-nihilo), à d’anciens Offices de Tourisme historiquement communaux qui ont intégré un Office de Tourisme plus large au niveau communautaire ou intercommunautaire.

Existe-t-il des règles précises encadrant les B.I.T (ouverture, nombre…) ?

L’Office de Tourisme adapte son schéma d’accueil à sa destination et maintient ou crée autant de B.I.T nécessaires et possibles financièrement. Il n’y a pas de règle précise, tout s’organise en fonction de choix stratégiques effectués, le plus possible, en fonction de la réalité touristique des territoires et des flux, tout en ménageant les situations locales spécifiques.

De nombreux Offices de Tourisme n’ouvrent certains de leurs B.I.T que deux mois dans l’année, d’autres à l’année, d’autres six mois, etc… Certains Offices de Tourisme se composent de plus d’une dizaine de B.I.T notamment (exemples : Office de Tourisme de la Vallée de la Dordogne à Rocamadour (15 B.I.T), Office de Tourisme de l’Ile d’Oléron (15), Office de Tourisme de l’Ile de Ré (10), Office de Tourisme des Combrailles en Auvergne (10), Office de Tourisme du Plateau de Caux Maritime en Normandie (9), Office de Tourisme du Pays du Ruffécois en Charente (4), etc… ou prochainement l’Office de Tourisme de La Baule-Presqu’ile de Guérande, etc…).

Quelles missions doit avoir un B.I.T ?

Il n’y a pas une seule réponse à formuler, ni même de missions uniformes des B.I.T à proposer au niveau national. Le B.I.T, bureau décentralisé d’un Office de Tourisme plus large, est le résultat d’une stratégie d’ensemble spécifique à la destination à promouvoir et à organiser.

En toute logique, le rôle du B.I.T se porte essentiellement sur l’accueil et l’information des visiteurs sur les curiosités de l’environnement immédiat dans lequel il est localisé ainsi que sur la destination plus large que promeut et organise l’Office de Tourisme dans son ensemble.

Peut-on créer un BIT tout seul, sans rattachement à un Office de Tourisme ?

Il n’est bien sûr pas possible de créer un B.I.T tout seul. C’est l’Office de Tourisme (en concertation évidente avec les volontés des collectivités) et, le plus possible, en fonction des flux touristiques qui décide de créer un B.I.T ou de transformer un ancien Office de Tourisme dans le cadre notamment des regroupements.

NB : selon l’article 68 de la loi NOTRe, lorsque la création d’un Office de Tourisme communautaire est décidé et que celui-ci englobe en son sein des Offices de Tourisme de communes touristiques et de stations classées (hors dérogation loi Montagne), il est obligatoire de les transformer au minimum en B.I.T). 

Le B.I.T peut-il arborer l’enseigne « Office de Tourisme » ?

Bien évidemment, un B.I.T peut, vis-à-vis du visiteur, arborer l’enseigne « Offices de Tourisme de France » ou «Office de Tourisme ». C’est au niveau juridique et organisationnel qu’il n’est pas un Office de Tourisme à part entière. Il importe peu au visiteur de connaître la nature juridique de l‘organisme auquel il s’adresse, le visiteur "va à l’Office de Tourisme". Et, le ou les B.I.T, pour lui, constituent des lieux d’accueil qui doivent être de qualité autant que celui du lieu d'accueil où se situe notamment le siège social de l’Office de Tourisme.

NB : dans le cadre des fusions d'Offices de Tourisme, Offices de Tourisme de France a prévu des mesures transitoires jusqu'en juillet 2018 quant au renouvellement de la marque Qualité Tourisme (cf. FIT 106 - septembre 2016). En ce qui concerne le classement des Offices de Tourisme, des procédures simplifiées sont également en cours de finalisation par le Ministère en charge du tourisme et seront diffusées prochainement.

Photo illustration : Office de Tourisme du Grand Auch