Actualités de la Fédération

lun 30/10/2017

Offices de Tourisme de France lance une édition spéciale du MOOC Accueil France en partenariat avec Atout France et Tourism Academy. Cette édition spéciale est baptisée « Europe + Webinars ».

lun 30/10/2017

Offices de Tourisme de France était, les 17 et 18 octobre derniers, aux 13èmes Rencontres Nationales du Etourisme. De retour de Pau, nous vous livrons ci-dessous la synthèse des conférences auxquelles nous avons pu assister.

 

lun 30/10/2017

La commission prospective d’Offices de Tourisme de France a présenté lors du Congrès de Chambéry le nouveau site Internet dédié à son étude sur l’Office de Tourisme du futur : http://officedetourismedufutur.fr/ !

 

lun 30/10/2017

Christian Mourisard, président d'Offices de Tourisme de France était, le 10 octobre dernier, aux côtés de Marie-Reine Fischer, présidente de Destination Régions et de Stéphane Villain, président de Tourisme & Territoires - ex Rn2D pour un rendez-vous avec M.

lun 30/10/2017

Christian Mourisard, président d'Offices de Tourisme de France participait, le 10 octobre, au conseil de pilotage du tourisme. Celui-ci est présidé par M. Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

TOURISTICITÉ DES TERRITOIRES : LE « CLUB DES INDICATEURS » OTF EST SUR LES RAILS !

jeu 18/02/2016

Mesurer le poids du tourisme dans l’économie d’un territoire, tout comme l’efficience des Offices de Tourisme, est indispensable afin d'ériger davantage nos organismes de proximité en pilotes incontournables de toute stratégie de développement local. 

Offices de Tourisme de France, via sa commission « Prospective », cogite depuis plus de deux ans sur ce thème de la performance touristique territoriale. Un concept a été développé, la "touristicité" ainsi qu'un "Club des indicateurs" a été lancé. Un gros chantier en perspective…

LA TOURISTICITÉ : C’EST-À-DIRE ?

Comme une entreprise, un Office de Tourisme utilise des facteurs de production. Deux de ces facteurs font référence au travail et au capital qui sont les ressources classiques de tout processus de production. En effet, les Offices de Tourisme utilisent des ressources humaines ainsi que des ressources financières pour mener à bien leur mission d’intérêt général consistant à développer le tourisme sur leur territoire de compétence.

Toutefois, un troisième facteur de production intervient. Il s’agit du territoire lui-même et de son potentiel touristique. Pour mesurer la dotation d’un territoire particulier en attractions et ressources touristiques, nous utilisons un indice spécifiquement bâti par et pour le Club Indicateurs et intitulé « Indice de Touristicité ».

Il  mesure le potentiel touristique d’un territoire sur une échelle de 0 à 100 à travers 4 dimensions (chacune de ces dimensions intègre plusieurs facteurs) :

  • accessibilité,
  • attractivité,
  • offre en tourisme de séjour,
  • offre en tourisme d’excursion.

Chaque facteur de touristicité (capacité en lits marchands et non marchands ; nombre de sites historiques ; accès aéroportuaires, ferroviaires et routiers…) est lié à un nombre de points qui permettent d’évaluer en définitive l’état des ressources touristiques du territoire. Ce faisant, lorsqu’il dispose d’un indice de touristicité important (par exemple 79 ou 95), le territoire apparaît comme disposant de ressources touristiques plus conséquentes qu’une destination attestant d’un indice de touristicité de 24 ou 34.

Pour autant, et c’est tout l’intérêt d’intégrer cet indice à une étude d’efficience, rien ne dit qu’en définitive un Office de Tourisme avec un indice de touristicité de 95 soit plus performant (au sens de l’efficience) que celui dont l’indice de touristicité est de 24. Tout dépend effectivement des résultats générés par ces deux Offices de Tourisme et donc de leur capacité à utiliser au mieux leurs ressources.  

 

CRÉER UNE BASE COMMUNE D’INDICATEURS DE COMPARAISON ET D’ANALYSE

Disposer d'outils de comparaison et d’analyse des performances des Offices de Tourisme est une demande forte de la part des territoires (aussi bien des Offices de Tourisme eux-mêmes que des décideurs publics et privés).

En collaboration avec un laboratoire de recherche de l’Université de Perpignan (et ses chercheurs Laurent Botti et Nicolas Peypoch), un outil simple de mesure de la touristicité (fichier excel) a été testé auprès d’un échantillon de 80 Offices de Tourisme. A la suite de cette phase de test, suivie par la Commission Prospective d'Offices de Tourisme de France depuis 2013, il a été décidé d’impulser la démarche de création d’un « club Indicateurs » réunissant des Offices de Tourisme soucieux de disposer d'outils d'analyse de leur structure et de leur territoire de compétence.

Ce « club Indicateurs », piloté par un membre du réseau des Offices de Tourisme, Sylvain Couty, directeur de l'OT d'Angoulême, a pour but de définir les objectifs et les éléments de base communs pour comparer et analyser des performances des Offices de Tourisme. 

Les outils proposés par le Club Indicateurs sont quantitatifs et adoptent la démarche du benchmarking*. Le Club Indicateurs fournit aux Offices qui y participent, et qui renseignent un certain nombre d’informations (via le formulaire de l’indice de touristicité), des analyses comparatives pertinentes car pensées par les membres du Club.

La logique de ces analyses est celle de l’efficience, c’est-à-dire l’amélioration continue des stratégies et pratiques dans une logique de performance relative (et non absolue). Les résultats qu’apporte le Club Indicateurs permettent en effet aux Offices de Tourisme d’identifier leurs référents et de mesurer les marges d’amélioration de leurs pratiques organisationnelles et managériales.

 

*Benchmarking : Se traduit par « étalonnage » ou « évaluation comparative » en français. C’est une démarche qui encourage les organisations à mener un processus d’apprentissage continu en s’inspirant des pratiques d’autres organisations afin d’améliorer leur propre performance. Le benchmarking fonctionne en deux temps. Il identifie tout d’abord les meilleures performances relatives au sein du groupe d’entités étudiées. En déterminant les meilleures pratiques, il établit ainsi un standard sur la base duquel les autres entités pourront s’évaluer et identifier les stratégies et pratiques à mettre en place pour améliorer leurs résultats. La comparaison se fait donc uniquement entre pairs. 

 

Contact du référent technique à Offices de Tourisme de France :

Adeline JEUNOT - adeline.jeunot ">@offices-de-tourisme-de-france.org

01 44 11 10 33